Voyage en Thaïlande

Un guide pratique pour préparer votre séjour en Thaïlande

Les relations franco-thaïlandaises au beau fixe

Un programme d’investissement d’une valeur de près de 55 milliards d’euros sur sept ans a été annoncé par le gouvernement thailandais. Ce projet est prévu s’étaler sur sept ans et concerne la rénovation du système de transport du pays. Les services de transport ferroviaire bénéficieront ainsi d’une amélioration en termes de qualité et en termes de nombre.

Dans le cadre de ce projet, le gouvernement français, accompagné d’une importante délégation d’entreprises françaises, s’est déplacé dans le pays. Au cours du forum d’affaires, Jean-Marc Ayrault a souligné l’intérêt que porte la France pour la Thaïlande et pour le projet. Les entreprises françaises vont ainsi répondre aux appels d’offres émis par le ministère des transports.

Une visite sous le signe de l’économie et du commerce extérieur

La visite du Premier Ministre se fait l’emblème des investissements que la France a déjà réalisé dans le pays. La France figure, en effet, parmi les principaux investisseurs de l’Union Européenne en Thaïlande. Elle occupe la quatrième place après le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays Bas.

Les relations France-Thaï

Cette visite est aussi placée sous le signe du commerce extérieur puisque les investissements thaïlandais en France sont aussi accueillis les bras ouverts. A ce titre, le Premier ministre français a d’ailleurs précisé que la France présente l’avantage d’offrir aux investisseurs étrangers un environnement juridique transparent, stable et non discriminatoire. Ce, sans oublier de souligner que le pays présente un marché de 500 millions d’habitants.

Le renforcement des relations commerciales entre la France et la Thaïlande sera corroboré suite à l’approbation de l’accord de libre-échange entre la Thaïlande et l’Union Européenne.

Des entreprises françaises en lice

Les relations France-Thaï

La faiblesse du taux de chômage, associé à un taux de croissance plus que satisfaisant font de la Thaïlande une candidate idéale pour relever les défis de l’AEC. La politique budgétaire et l’endettement sous contrôle lui permettent, par ailleurs, de figurer parmi les pays les plus stables en matière d’investissement. Les autorités thaïlandaises n’ont d’ailleurs pas oublié de souligner ces avantages de la Thaïlande pour les entreprises françaises qui sont établies dans le pays.

Tenant compte des relations commerciales et économiques entre les deux pays, la Thaïlande considèrerait avec intérêt quelques entreprises françaises pour la modernisation des infrastructures de transport ferroviaire.

Les avantages de la Thaïlande en tant que terre d’investissement

Les hommes d’affaires français ayant des activités en Thaïlande ont été interrogés sur les perspectives offertes par l’AEC. Ils ont, alors souligné que la perspective d’un marché de plus de 500 millions d’habitants constitue une superbe opportunité pour les entreprises établies dans le pays.

Ils ont, par ailleurs, mis en exergue le fait que la Thaïlande coûterait moins cher par rapport à la Chine à main d’œuvre équivalente, pour ce qui est de la production. Le pays ne manquerait ainsi pas d’arguments pour attirer les investisseurs en son sein.

A titre de rappel, Michelin constitue le premier employeur français en Thaïlande, avec cinq usines employant 7000 personnes. Le groupe a aussi installé un centre d’étude et de développement pour l’Asie du Sud-Est dans le pays.

 

Laisser un commentaire